A Faugères, la transition sera solidaire! Quand caves coopérative et particulières cassent les codes



La crise du Covid19 bouleverse l’ordre établi. Vignerons ou viticulteurs, caves particulières ou caves coopératives: deux statuts traditionnellement opposés. Mais ça, c'était avant et ailleurs. Le 27 avril, à Faugères (Hérault, 34), la cave coopérative Le Mas Olivier (80 coopérateurs, 15 M€ CA) a décidé d'accueillir dans son magasin de vente, l'Oustal des Schistes (Laurens, 34), les vins de douze caves particulières de l’AOP Faugères pour une durée de six semaines (du 27/04 au 07/06/2020) afin de les soutenir économiquement. 

Sur ce territoire précurseur prônant un nouveau modèle agricole, l’invention du « monde d’après » est d’ores et déjà en marche et emprunte la voie de la coopération territoriale. Comme partout ailleurs, nous ignorons l'issue des boulversements en cours. Mais nous pensons que les oppositions de hier ne sont plus celles d'aujourd'hui: nos différences ne sont plus le moteur d'une compétition effrénée où il faut vaincre ou mourir. Au contraire, elles sont la source de nouvelles formes de coopération qui participent à notre effort d'adaptation.

Groupe 3 copie min

De g. à d. : Adèle Arnaud (Domaine du Mas Lou), Nathalie Caumette, présidente de l'AOP Faugères, Philippe Maury, président de la cave coopérative Mas Olivier, Luc Salvestre, directeur de la cave coopérative et Maxime Sécher (Domaine Montgros - Mas Angel). 

L'initiative a largement été relayée par les médias: